Le bruit

C’est l’intensité d’un bruit et la durée d’exposition à ce bruit qui peuvent être à l’origine de troubles auditifs graves et irréversibles. Dans la vie courante ou dans la vie professionnelle, les sons deviennent pénibles lorsque leur niveau dépasse 75 à 80 dB. Ils ne sont nocifs pour l’oreille qu’à partir de 85 dB. A partir de 110 dB, ils deviennent intolérables et peuvent dégrader très rapidement l’audition.

Echelle des décibels (dB) perçus par l’oreille

echelle_db

Concerts

Les sensations sont différentes dans le cas de la musique car certains éprouvent du plaisir à écouter de la musique très fort. Malgré le plaisir d’écoute, le danger reste le même. Pour la musique, la limite de nocivité est aussi de 85 dB. Les concerts ne sont pas règlementés et à proximité des enceintes acoustiques, les niveaux dépassent quelquefois 115 dB avec des pointes proches de 140 dB. Attention danger : une écoute de quelques minutes peut provoquer des dommages irréversibles avec surdité et acouphènes (sifflements persistants). C’est pourquoi il est important de respecter des temps de pause toutes les deux heures environ.

Niveau sonore en dB
80
83
86
89
92
95
98
101
104
107
111
Durée d’exposition maximale
8h
4h
2h
1h
30min.
15min.
7min. 30sec.
3min. 45sec.
1min. 20sec.
40sec.
20sec.

Des lois contre le bruit

Les niveaux sonores émis par les baladeurs et les sonorisations sont réglementés par la loi, mais cela ne signifie pas que ces niveaux soient sans danger. Le niveau moyen est limité à 100 dB pour les baladeurs et à 105 dB pour les discothèques. Il faut avoir conscience que ces niveaux sont dangereux puisque la nocivité commence à 85 dB : de plus la réglementation n’est pas toujours respectée.

Le saviez-vous ?

De 85 à 105 dB, une exposition prolongée au bruit peut provoquer une atteinte des cellules ciliées (résonance, sifflements, etc.). 20% des utilisateurs de baladeurs reconnaissent les écouter plus de 5 heures par jour au-delà de 100 dB.